Test : la montre GPS TomTom Runner

On me demande régulièrement mon avis sur cette petite chose qui ne me lâche plus lors de mes sorties running. Après plus de 6 mois d’utilisation de la montre GPS TomTom Runner, je pense pouvoir en faire un petit bilan!

Avant toute chose, il faut savoir que j’ai passé plusieurs semaines sur différents sites, à lire tous les avis et tests que je trouvais, pour comparer ce qui existe sur le marché. Première exigence : je ne voulais pas exploser le budget. Mon seul objectif était de pouvoir me passer de mon téléphone pour courir – le smartphone c’est bien sympa pour prendre des photos, mais entre l’encombrement et les soucis de batterie presque vide à la fin de journée (pile quand on veut courir avec…), j’avais vraiment envie de passer à quelque chose de plus pratique.

C’est ainsi que la TomTom Runner est venue à moi. Littéralement, puisque on me l’a offerte pour mon anniversaire 😉

TomTom1Les premières impressions sont très positives : une montre jolie, légère, et un bracelet très agréable à porter. L’écran est suffisamment grand pour voir facilement l’affichage, tout en offrant un encombrement minimum. Ni une, ni deux, je télécharge l’application TomTom MySports sur mon PC et mon téléphone. Quelques paramètres à entrer et c’est parti!

Parmi les points positifs, constatés dès mes premières utilisations :

  • la montre trouve assez rapidement le signal GPS. Peut-être 1 minute maxi par beau temps, un peu plus lorsqu’il y a des nuages ou du monde autour (lors des courses officielles).
  • la facilité d’utilisation est déconcertante. Le système de 4 boutons sous l’écran rend la navigation fluide et intuitive.
  • le mode « nuit » est bien pratique en hiver : l’écran s’éclaire avec un simple toucher.
  • la batterie a une autonomie plus que respectable. Les 8h annoncées en mode GPS sont à peine exagérées!
  • la montre se connecte en bluetooth avec mon téléphone, ce qui me permet de synchroniser mes activités et de mettre à jour le logiciel sans allumer mon PC.
  • le côté « accessoire sympa » est plus que présent : il existe différentes couleurs, et on peut même acheter d’autres bracelets histoire d’assortir sa montre à toutes ses tenues 😉
  • la plateforme de suivi de TomTom est claire et agréable, même si je ne m’en sers quasiment pas : on peut en effet paramétrer l’application pour envoyer automatiquement toutes nos activités sur d’autres plateformes (RunKeeper, Strava, Nike + …)

Aperçu TomTomAperçu d’une activité sur la plateforme TomTom MySports

En plus des courses « classiques », la TomTom Runner propose différentes sortes d’entraînements : objectif, fractionné, tours, zone, course. A l’heure actuelle, je n’ai utilisé que 2 de ces programmes : fractionné, et zone.
– Pour le fractionné, c’est assez simple : on entre son temps ou sa distance pour chaque étape (échauffement, course rapide, course lente, nombre de répétitions, retour au calme). Seul bémol : impossible de faire plusieurs séries avec de la récup au milieu. En revanche, le « plus » de la montre : elle émet un bip et vibre pour signaler une nouvelle étape. Même pas besoin de la regarder pour savoir à quel moment accélérer ou ralentir!
– Le programme « zone » est également intéressant : il permet de programmer une zone cible dans laquelle on souhaite travailler (en vitesse ou en allure). La montre signale également à quel moment on sort de cette zone, et permet donc de savoir s’il faut ralentir ou accélérer.
– Je pense tester le programme « course » bientôt : cet entraînement permet de faire la course contre soi-même, en reprenant les données d’une course précédente (distance et vitesse).

TomTom2Enfin, dernier point non négligeable : il est possible de synchroniser la montre avec une ceinture cardio-fréquencemètre. Celle-ci n’est pas incluse dans cette version de la TomTom Runner, mais elle peut toujours être achetée à part (ou dès le départ, dans un pack plus économique – cf. fin de ce post). Les capteurs compatibles sont d’ailleurs listés sur le site de TomTom, puisque la technologie Bluetooth utilisée est présente sur d’autres cardio-fréquencemètres que ceux de la marque.

Voilà, en quelques mots, je suis plus que contente de cette montre. Je n’ai pas de point de comparaison, mais je trouve que le rapport qualité-prix est très intéressant.

– La TomTom Runner est disponible à 129€ sur le site de TomTom (frais de port gratuits).
– La version avec ceinture cardio-fréquencemètre est à 179€ (compter 70 euros pour la ceinture seule).
– Il existe aussi un modèle avec cardio-fréquencemètre intégré dans le bracelet, à 229€.
– Enfin, pour les triathlètes, des versions « Multisports » permettent d’enregistrer ses activités de natation et de cyclisme, en plus de la course.

N’hésitez pas à fouiner sur le net – des offres sortent régulièrement sur des sites de ventes privées, et on trouve parfois des promotions intéressantes sur des sites spécialisés comme i-run, univers-running, etc.

2 réflexions sur “Test : la montre GPS TomTom Runner

  1. J’avoue qu’elle me fait de l’œil, surtout pour les fonctions « zone » et « course » en fait ! Et puis elle est jolie 🙉

    J'aime

    • C’est vrai qu’elle est complète cette petite chose… Peut-être que ça vaut le coup de jeter un oeil pendant les soldes! Ou alors sur Running Heroes, parfois il y a des réducs sur des sites où elle est vendue 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s