Le Metafit au banc d’essai

Dans la série « Test de trucs inconnus au bataillon », voici un nouveau concept : le Metafit… J’ai découvert cette discipline un peu par hasard, et bien sûr j’ai voulu en savoir plus et donner de ma personne pour pouvoir mieux en parler!

Première chose à savoir : le Metafit, c’est intense. 30 minutes d’un entraînement basé sur le HIIT (High Intensity Interval Training / entraînement fractionné de haute intensité), c’est en théorie accessible à tout le monde mais mieux vaut avoir un minimum d’entraînement si on veut en retirer tous les bénéfices et ne pas s’arrêter avant la fin. Pour en savoir plus sur le HIIT, c’est par ici.

L’entraînement se fait en groupe, comme un cours de fitness classique : l’instructeur devant, et les élèves suivent. En théorie, on vous promet de très bons résultats, notamment dans un objectif de perte de poids : en travaillant de gros groupes musculaires sur une haute intensité, on nous dit que l’on brûle des graisses, non seulement pendant l’entraînement mais aussi pendant les 24 heures qui suivent. Mais ce n’est pas tout : les exercices au poids de corps permettent aussi de travailler la force, le gainage, la souplesse. Sans parler de l’amélioration de l’endurance, dont on ne parle pas trop mais qui est bel est bien là!

metafit 2

Et en vrai…

Curieuse de nature, je ne me suis pas contenté de la théorie, et j’ai voulu voir par moi-même ce que ça donnait. J’ai donc suivi une session avec Sonia, instructrice sur Marseille. J’étais un peu sceptique sur le fait que seulement 30 minutes d’effort suffisent.

Tout commence par un échauffement classique de quelques minutes, qui permet d’engager les gros groupes musculaires sur lesquels on va travailler. L’instructeur montre ensuite les exercices qui vont être faits pendant l’entraînement : 10 exercices au poids de corps (squats sautés, moutain climbers, burpees, pompes « marchées »…), que l’on devra exécuter pendant x secondes, avant d’enchaîner avec un autre exercice. Quelques secondes de récupération entre chaque exercice permettent de respirer un peu. Cet enchaînement est fait 3 fois en tout, les exercices changeant d’ordre à chaque fois, et le tout sur un fond de musique du style techno-qui-va-vite.

Une fois que tout le monde a bien compris les exercices, c’est parti pour 30 minutes non stop, et ça rigole pas! Au bout du premier round de 10 exercices, tout le monde était déjà hors d’haleine. Au milieu du 2ème round, on commence à faiblir. Au 3ème c’est l’hécatombe, certains abandonnent, ceux qui continuent vont beaucoup moins vite. Et histoire de s’achever, on termine par 3 séries de jumping jacks. Adieu!

metafit 3

J’ai aimé :

  • le côté dépassement de soi, décuplé par le fait que l’on soit en groupe, et que Sonia nous pousse à fond
  • l’intensité de l’entraînement : en 30 minutes à peine (40-45 minutes avec échauffement et étirements) on est franchement lessivé
  • les exercices, qui engagent le corps entier et ne sont pas très compliqués à réaliser
  • le fait qu’il existe de nombreuses sessions différentes, ce qui permet de pratiquer le Metafit régulièrement sans s’ennuyer
  • 6€ le cours, pas d’engagement ou d’abonnement, rien de compliqué (à Marseille du moins!)

Quelques bémols à relever quand même :

  • certains exercices peuvent être mal réalisés par les pratiquants, et le rythme est trop rapide pour pouvoir les corriger pendant la session. Si l’envie vous prend d’essayer le Metafit, n’hésitez pas à aller voir l’instructeur avant ou après pour vous faire bien expliquer les exercices
  • pas de salle dédiée, cela permet de varier les lieux de pratique, mais il faut du coup suivre les instructeurs pour savoir où se tiennent les prochains cours (par ici pour la page Facebook de Sonia)
  • l’activité Metafit n’est pas encore très développée en France, mais vous pouvez chercher sur leur site si un coach formé est disponible près de chez vous

Bref, pour résumer, le Metafit c’est un bon moyen de se défouler en peu de temps… Que votre objectif soit juste de vous faire plaisir, de perdre du poids, de retrouver votre vitalité ou encore de compléter vos autres entraînements, vous ne serez pas déçu!

2 réflexions sur “Le Metafit au banc d’essai

  1. C’est un copier-collé des cours LES MILLS GRIT™ mais ça a l’air d’être au top pour se défouler. En tout cas, il n’y a rien de mieux que le HIIT pour progresser et se renforcer.

    J'aime

    • Ha j’ai entendu parler du GRIT, mais je ne savais pas que c’était ça!
      Quelque soit le concept, c’est bien d’avoir le choix en tous cas, parce que pour accéder aux concepts Les Mills il faut forcément aller dans une salle de sport.
      Enfin finalement, l’essentiel comme tu le dis, c’est de bouger/se dépenser/se renforcer 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s